Je ne veux pas que mon fils s'agenouille devant moi !

Publié le par siméon-le-papillon

Le Père Albert Shamon (New york) me ravit toujours par son humour espiègle, et quant il me cherche... il me trouve ! Toute l'Amérique connaît la qualité de sa théologie et son profond attachement à l'Eglise. Un jour, il voulut en avoir le coeur net au sujet de ses sois-disant apparitions à Medugorje... et il opta pour la meilleure des solutions : venir voir. Il raconte son premier jour : Pas trop rassuré, je décidait de me munir du Saint- Sacrement, comme tout prêtre le fait l'orsqu'il est appelé au chevet d'un malade. J'avais l'intention que si ces apparitions étaient l'oeuvre du démon, la présence de notre Seigneur y ferait un boucan du diable !

l'orsque j'arrivai, une foule importante était déja massé devant la porte menant à la pièce des apparitions. Je craignais fort de na pas y pouvoir rentrer, mais un franciscain qui gardait la porte m'aperçut, me reconnut, écarta la foule et me dit d'entrer. J'attribuai cette faveur au Saint Sacrement que je portaits. la salle était pleine comme un oeuf, je me trouvais plaqué contre le mur, bien content d'être là malgré tout; L'orsque Marija et Jacov, escorté du père Slavko, arrivèrent, ils se mirent à genoux dans l'embrasure de la porte pour prier le rosaire. Le père Slavko entreprit de leur dégager un peu d'espace dans la pièce. A ma grande satisfaction, je me retrouvai donc à coté de Marija.

L'apparition commença et tout le monde se mit à genoux. Tout le monde sauf moi car, malgré mes efforts, mes genoux refusaient de plier, ils étaient comme bloqués. Confus je me courbai en deux pour ne pas me faire trop remarquer. Je cconcélébrai la messe ce soir-là et mes genoux fonctionnèrent tout à fait normalement. Le landemain soir, je décidait de tenter à nouveau ma chance et me postai davant la porte. Le même franciscain me fit signe d'entrer, mais au moment de l'apparition, impossible de me mettre à genoux !


Extrait de: Medugorje, les années 90 - Triomphe du coeur - Edition des Beatitudes

Publié dans Les témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article